mardi 20 février 2018

Le marché des Trackers s'adapte à la technologie des modules double face.

Les fabricants de trackers solaires proposent sur le marché des modèles spécialement conçus afin de supporter la prochaine arrivée de panneaux bifaces.
Alors que les panneaux bifaces peuvent capturer jusqu'à 10% de lumière de plus que les panneaux monofaces, les suiveurs monoaxes ( pivotement horizontal) ajoutent généralement 25% à ce gain biface, ce qui donne un gain estimé de 12,5% des deux technologies combinées par rapport aux installations fixes utilisant des panneaux monofaces.

"C'est une augmentation importante de la performance de base, et l'optimisation ira encore plus loin", déclare Mark Preston, vice-président de l'ingénierie chez Array Technologies.
"Nous sommes déjà sollicités pour des devis de ces systèmes de suivi biface pour la période 2019", explique Preston.Fondamentalement, l'utilisation des panneaux bifaces sur trackers devrait atteindre un pourcentage à deux chiffres en un an, et devenir finalement la conception dominante."L'année prochaine, il y aura une croissance explosive dans les installations de tracking bifaces", prédit Guy Rong, PDG d'Arctech Solar, basé à Kunshan.
D'autres acteurs sont également d'accord."Le tracker biface est l'une des opportunités les plus excitantes et les moins exploitées de l'industrie solaire; il y aura un énorme développement  dans ce sens », suggère Dan Shugar, fondateur de NEXTracker.

Optimiser le ratio coûts / bénéfices.


Les principaux panneaux bifaces d'aujourd'hui sont basés sur des systèmes d'amélioration de l'efficacité du côté arrière largement axés sur les couches de passivation arrière.
Les panneaux bifaces existent depuis des décennies, mais l'évolution des chimies photovoltaïques et des procédés de fabrication a finalement donné naissance à une génération de produits qui semblent difficiles à ignorer.
Dans l'ensemble, les panneaux bifaces augmentent seulement d'environ 3% le coût total d'un système de suivi, et même ce nombre sera rapporté au coût des panneaux monofaces d'ici quelques années, selon plusieurs responsables de l'industrie PV.
Alors que certains fabricants de panneaux bifaces ajoutent la composante performance du côté arrière au calcul du prix, d'autres l'offrent en bonus.
«Certains fournisseurs comme LONGI fournissent gratuitement le verso, ce qui signifie que leur module biface a le même coût par watt qu'un module standard», explique Angel Lu, directeur marketing de Bigsun Energy Group, basé à Hukou Township, Taiwan.

Performance sur le terrain



Le bénéfice des panneaux bifaces dépend fortement du site, avertissent les officiels.
"Tous les acteurs ne comprennent pas que le biface est mieux adapté à des situations environnementales spécifiques", explique Matteo Demofonti, responsable de la commercialisation de la société italienne Convert Italia.La liste des détails est longue. "Il y a beaucoup de facteurs, mal compris en général, qui donnent une utilisation réussie des bifaces sur les trackers, y compris l'albédo, un faible taux de couverture, une forte irradiance sur le site, un ratio élevé de soleil direct, l'effet arrière et le ratio d'aspect du design », explique Shugar.L'albédo est le facteur le plus important de la performance bifaciale, et certains sites sont bien meilleurs que d'autres. «Plus l'albédo est élevé, mieux c'est, et la neige, le sable et l'eau le permettent. Nous sommes en train de concevoir un système flottant biface iPV Tracker, qui devrait augmenter l'énergie de 50% par rapport à un système monoface conventionnel monté au sol », explique Lu.Les avancées du module aideront également à optimiser les performances du verso. "Pour les modules biface, nous utilisons du silicium cristallin de type p, mais à l'avenir, le type n représentera la plus grande partie du marché. Le type N contribue à la performance du dos, mais il devient de plus en plus cher maintenant », explique Parjanya Rijal, responsable du marketing produit chez Trina Solar.

Le silicium de type P est produit en ajoutant des atomes comme le bore ou le gallium qui ont un électron de moins dans leur niveau d'énergie externe que le silicium. Parce que le bore a un électron de moins, un vide ou un trou est créé, selon l'American Chemical Society.
Le silicium de type N est fabriqué en ajoutant des atomes qui ont un électron de plus dans leur niveau externe que le silicium, tel que le phosphore. Il se lie à ses atomes voisins de silicium, mais l'électron qui n'est pas impliqué dans la liaison est libre de se déplacer à l'intérieur de la structure de silicium, ce qui contribue à la circulation de l'électricité, dit l'ACS.
Quoi qu'il en soit pour optimiser la conception de la combinaison de trackers bifaces, il appartiendra à la société de tracker de réaliser pratiquement tout le travail d'optimisation du système. "Le client veut que tout soit compris de la fondation au Point Mort Systeme", explique Preston.


Encadrés ou non


Une question qui reste ouverte : savoir lesquels des panneaux bifaces cadrés ou les panneaux bifaces verre-verre non cadrés sont les meilleurs pour les installations de trackers.
Les modules non cadrés ont tendance à causer moins d'ombrage arrière. Cependant, certaines conceptions de montage pour les modules bifaces non cadrés peuvent provoquer un ombrage supplémentaire,
il revient donc aux ingénieurs de dire quelle approche est la plus logique. »Les fabricants de modules non cadrés tentent de transférer une partie du coût du module au système de montage. le PMS total peut coûter plus cher que si un cadre de panneau avait été utilisé », a déclaré un dirigeant.
«Nous avons examiné de différentes façons les modules de verre-verre, mais en termes de coût total du système, cela peut être moins cher si vous ajoutez le cadre au module», explique Rijal.
Un autre problème est que les modules bifaces encadrés peuvent piéger le sable ou d'autres matériaux souillés, contrairement aux modules bifaces sans cadre. Au Chili, cependant, Convert Italia a rencontré, après deux ans, peu de problèmes avec les bifaces encadrés sur une installation selon Demofonti.


Tests sur les marchés mondiaux


Les tests de trackers bifaces sont en cours depuis environ une décennie. NEXTracker a installé une partie du champ à la base aérienne de Nellis, dans la vallée de Las Vegas, avec des bifaces sur trackers en 2008 comme test, dit Shugar.
«Dans le cadre du projet mono-axe de 14 MW, 2 MW étaient bifaces, et la solution personnalisée que nous avons développée avec Sanyo a connu une performance exceptionnelle, avec des gains de 14 à 17%», explique Shugar.
Maintenant, NexTracker teste des pisteurs bifaces dans un projet californien de 20 MW dans lequel il y a 1 MW de pisteurs bifaces.
Un autre test est en cours en Asie avec un tracker biface de 1 MW en tant qu'expérience contrôlée, dit Shugar.
Convert Italia étudie depuis deux ans son installation biface de 2 MW au Chili, ainsi que plusieurs installations d'essais en Italie, selon Demofonti.
ArcTech solar, qui étudie l'utilisation des panneaux bifaces sur les trackers depuis des années, a installé deux projets de suivi de 40 MW en Chine l'année dernière, et a constaté un gain de 7 à 10%, selon M. Rong.
"Nous allons faire plusieurs installations cette année en Inde, en commençant par une usine de test de 2 MW, et une promotion marketing en mars. Et nous allons probablement tester au Mexique et en Arizona bientôt ", dit-il.
Soltec a également installé des pisteurs bifaciaux au Chili et a commencé à installer un projet en Israël, a déclaré la directrice du marketing, Victoria Vestal.
Array a également testé des rangées bifaces de trackers, pendant plus d'un an, et a trouvé qu'une orientation portrait est la meilleure, étant donné qu'elle est suffisamment éloignée du tube de torsion pour que la lumière réfléchie ne soit pas ombragée, dit Preston.

Classement indépendant des performances des modules bifaces.


Alors que les fabricants de trackers sont généralement détendus quant à l'utilisation du panel dans un projet, il peut y avoir une différence de performance suffisante pour changer cette position.
"Il y a une méfiance des acheteurs pour les panneaux. Les clients ont besoin de comprendre comment ils ont été testés et éprouvés », explique M. Preston.
Une limite importante pour tester la performance bifaces sur les trackers est la capacité des modèles mathématiques actuels en énergie solaire.
«La principale difficulté à résoudre est d'obtenir de meilleures données sur le gain d'énergie biface, et certains outils de modélisation standard de l'industrie ne peuvent tout simplement pas le faire», explique Rijal.
Un partenariat entre Black & Veatch de Kansas City et le Renewable Energy Test Centre de Fremont est l'un des efforts déployés pour établir un classement indépendant des performances des panneaux bifaces.
Tous deux testent maintenant des modules anonymement de divers fabricants, d'abord en laboratoire, puis sur le terrain sur un an.
«Nous disposons d'un fort potentiel», explique Ralph Romero, directeur général principal de la branche conseil en gestion de la société à New York. « Nous pouvons effectuer des tests sur le terrain dans nos sites partout dans le monde, notamment au Chili, en Chine, en Inde et aux États-Unis », dit-il.

Bien que la coentreprise teste actuellement différents modules de fabricants sur une seule conception de traqueur, pour des données de référence, il peut y avoir des tests d'une marque de module principal sur différents modèles de trackers..
Array travaille également avec Sandia National Laboratory pour développer un modèle d'analyse de l'optimisation des performances des panneaux bifaces sur tracker, en s'appuyant sur des algorithmes analytiques avancés.

Un tracker qui pointe toujours directement au soleil peut ne pas maximiser la performance s'il néglige l'albédo , ainsi que l'ombrage du champ proche et lointain.

Par ailleurs, Convert Italia a remporté un prix pluriannuel dans le cadre d'un projet de recherche de l'Union européenne pour la conception de trackers bifaces de nouvelle génération.


Traduit par Greenkraft Expertise d'un article de
CHARLES W. THURSTON du 17 février 2018, pour pv-magazine.




Si , en SPECTATEUR motivé, vous avez  apprécié cet article, vous pouvez , en ACTEUR , contribuer  activement  à la propagation des nouvelles du développement durable: Il vous suffit de vous abonner  à notre page Facebook, puis de partager nos prochains posts :

mercredi 14 février 2018

Un parapluie à énergie solaire - Inde


Dans une interview accordée à pv magazine, le fondateur de Thinkphi, Samit Choksi, discute de l'expansion de la société dans le développement de produits durables et de la manière dont Thinkphi récolte l'énergie solaire.

Model 1080 installations in Mumbai. Image : Thinkphi

pv magazine: Pourriez-vous nous donner un petit aperçu de Thinkphi?

Samit Choksi: Fondamentalement, notre mission est de construire des produits d'environnement durable, donc l'enjeu vise l'énergie solaire, renouvelable ou toute technologie verte.
Envisager un traitement de l'eau ou une installation de gestion des déchets, c'est très industriel, mais le design n'y participe pas.
Ainsi, l'ajout d'un élément de design en fait un produit de conception avec une technologie propre.
Nous avons pris un parapluie simple, qui était non fonctionnel ou a une seule fonction: nous protéger de la pluie.
Nous lui avons ajouté deux fonctions supplémentaires: il fait de la collecte de l'eau maintenant, plus de la production d'énergie solaire.

Pouvez-vous nous expliquer en détail comment fonctionne l'Ulta Chaata, ou parapluie inversé?

Ulta Chaata est un surnom. Nous l'avons nommé  modèle 1080 parce que la structure, les angles géométriques de la structure interne, sont dix-huit.
Grace à sa structure reposant sur un seul pilier, nous sommes en mesure d'avoir plusieurs tailles.
La part principale de notre élément porteur est au centre, et même si notre design ou notre apparence reste la même, il se dilate, ce qui signifie que la structure reste la même, à la seule différence que la taille de la voilure ou du parapluie augmente.

Ainsi, les grandes tailles peuvent récolter plus d'eau quand il pleut et fournir ou capturer plus d'énergie solaire, couvrant une grande surface avec des modules solaires. 
Pendant les jours pluvieux, l'eau est recueillie  par la voilure.
Il y a une grille supérieure pour retenir les particules conséquentes ,puis un système de filtre interne, qui récupère tout solide en suspension.
Le flux peut être dévié vers un réservoir pour conserver l'eau.

Il comprend des modules solaires, une batterie de secours pour l'éclairage et un chargeur mobile.

Tout le surplus d'énergie peut être branché sur le réseau. 
Toutes les unités du modèle sont livrées avec des onduleurs intégrés.

Installations de parapluie inversé (Ulta Chaata) donnant de l'ombre et récoltant de l'énergie solaire.
Image : Thinkphi

Pouvez-vous nous parler de la façon dont vous abordez le marché indien actuel des énergies renouvelables?

Le marché de l'énergie solaire est en pleine croissance et nous nous situons au confluent du marché de l'ombrage.
Et tandis qu'il y a une grande poussée vers le toit solaire, notre produit devient intéressant et offre une proposition de valeur ajoutée.
Ainsi, avec les voies pietonnes ou les parkings, vous pouvez augmenter les surfaces de modules solaire avec notre installation .

Maintenant, si vous regardez cela à un niveau plus élevé, nous réfléchissons aux métros et aux gares.
Une station de gare ou de métro typique vous donne 120 KWc parce que c'est un toit courbé, mais si vous utilisez le modèle 1080 XL, vous pouvez passer à 400 KWc sur une plate-forme ferroviaire ou peut-être même 500 KWc.
Parce que c'est un toit plat, il y a plus de zone de capture.

Les lignes standard de métro présente une plate-forme de 185 mètres à 200 mètres.
Ainsi, nous pouvons fournir plus de capacité grâce à notre produit qui il peut augmenter la production solaire.
Selon nous, il y a de 800 à 1 000 stations de métro surélevées.
Si on fournit plus de couverture, il y a plus de zones pour les entreprises d'énergie solaire qui voudraient y installer l'énergie solaireet le faire à l'unité, donc ce serait un modèle opérationnel.
Mais l'essentiel est de fournir de  la surface de couverture, et ainsi les stations de métro ou de chemin de fer sont les endroits parfaits pour mettre ceci en application .


Avez vous signé des contrats avec Indian Railways ou Metro?

Oui, nous avons reçu un contrat pour le métro à Maharashtra.

Quel type de module utilisez-vous, et est -il importé ou fabriqué au niveau national?

Nous utilisons un mélange de modules.
Nous évaluons actuellement des sociétés en Inde, mais les cellules proviennent de l'extérieur de l'Inde.
Nous fabriquons des quantités suffisantes ici maintenant. Pour les modules, nous avons essayé un module flexible, et nous évoluons vers des panneaux flexibles.
Des entreprises comme Merlin Solar Technologies aux États-Unis qui ont des jeux de connexion flexibles contribuent à réduire la perte par cellule.
Nous utilisons un mélange de modules flexibles et rigides, en silicium monocristallin.

Comment la taxe sur les produits et services (TPS) affecte-t-elle vos installations de produits? Et combien d'installations de modèle 1080 avez-vous faites jusqu'à présent?

Eh bien, c'est bon pour nous, c'est clair. Nous vendons un produit environnemental, donc il y a 5% de TPS. Auparavant, nous avions des droits d'accise allant jusqu'à 18%. Le nombre d'installations que nous avons fait est de 300 plus.
En 2018, nous cherchons à faire 500 à 600 autres de plus.
Travaillez-vous sur d'autres produits ou en ce moment vous concentrez vous sur les modèles 1080?
En ce moment, nous nous concentrons sur cela car nous avons plus d'options et de tailles. 
Donc, notre plus petite option 1080W de base est disponible en version kit. 
Elle peut être installée rapidement en moins de deux heures. La boîte contient tout - le parapluie, la batterie solaire, donc c'est un plug-and-play.
Notre plus grande version est conçue pour une meilleure résistance au vent.

Analysez-vous les performances de votre produit?

Nous avons un système de surveillance que nous allons bientôt introduire et vendre de façon indépendante.
Au départ, il a été utilisé pour notre produit mais pas vendu séparément.
Il s'agit d'un dispositif microclimatique que nous lancerons officiellement à Hyderabad, à l'Association nationale des sociétés de logiciels et de services (NASCOM), une association professionnelle pour les technologies de l'information indiennes et l'externalisation des processus métier (BPO). concours de design.
C'est un appareil qui vérifie les lectures d'énergie, donc s'il y a 10 parapluies installés, il est connecté sans fil à chaque onduleur et vous pouvez voir combien d'énergie est récoltée.
Ces données sont envoyées à un tableau de bord, l'eau recueillie peut également être vérifiée sans fil.
L'autre partie est un capteur AQI qui surveille la qualité de l'air, la température, l'humidité et d'autres caractéristiques, comme une vérification du son. Une autre particularité unique du dispositif est que l'unité entière fonctionne sur le solaire, ainsi elle est indépendante du réseau électrique.
C'est un dispositif d' objets (IoT), connectés au cloud.
Nous travaillons également sur un bot d'intelligence artificielle (IA) appelé Lucy.

L'importance du stockage d'énergie augmente en Inde; vous intéressez vous à ce secteur ?
Oui, nous avons déjà plus de 150 unités de stockage au lithium-ion. Nous avons des appareils sur le terrain qui sont opérationnels. Donc, le stockage est un bon secteur.
C'est une évolution naturelle pour nous ou pour les entreprises de l'industrie solaire.
La clé est le coût; c'est encore cher, les droits sont très élevés, il y a un droit de 40% actuellement pour les batteries si vous achetez en Chine.
Ce coût est déjà chargé avec le corps, l'écran de la batterie est livré avec et un autre logiciel nécessaire au fonctionnement. Vous ne payez pas seulement pour la batterie.
traduit par Greenlraft Expertise d'un article de AJINKYA WARADPANDE du 13 évrier 2018, pour pv magazine india

Si , en SPECTATEUR motivé, vous avez  apprécié cet article, vous pouvez , en ACTEUR , contribuer  activement  à la propagation des nouvelles du développement durable: Il vous suffit de vous abonner  à notre page Facebook, puis de partager nos prochains posts :